TitreLe voyage dans l'Afrique romaine
Auteur(s)Guédon Stéphanie
Année de publication2010
CollectionScripta antiqua
Volume25
VilleBordeaux
Isbn978-2-35613-030-3
ÉditeurAusonius Éditions
Nb de pages527
Prix10€
Poids700
DisponibilitéEn stock
4ème de couverture« Celui pour qui le voyage est agréable, n'aime pas sa patrie » écrivait Augustin. Ses mots, qui reviennent régulièrement sous la plume de l'évêque d'Hippone dans ses commentaires sur la religion chrétienne, sonnent également comme un constat plus personnel sur sa propre expérience du voyage sur les routes de l'Afrique romaine à la fin de l'Antiquité. Ici, la distance est frappante entre une image très rébarbative du voyage, en raison notamment des divers désagréments et dangers qui sont susceptibles de guetter le voyageur, et la multiplication des voyages personnels mais également officiels depuis le Principat d'Auguste et l'affirmation du contrôle de Rome sur le territoire africain, qui modifie le contexte même dans lequel ils se réalisent désormais. Quelles évolutions ont alors connues les différentes pratiques du voyage, entrepris à titre privé ou bien à titre public ? En quoi sont-elles emblématiques des grands changements qui ont transformé la société et le territoire provincial africains, depuis le règne d'Auguste jusqu'à l'époque de saint Augustin ?

« The one for whom the travel is pleasant, doesn't love his country », wrote Augustine. His words, which turn up regularly in the comments of the bishop of Hippo Regius on the Christian religion, Sound like a personal statement on his own experience of travelling on the roads of Roman Africa at the end of the Antiquity. There is here a striking distance between an off-putting picture of the journey, especially because of the various inconveniences which might bother and endanger the traveller, and the increase in the number of personal but also official travels since the Principate of Augustus and the strengthening of the Roman control over the African territory, that has modified the travelling context itself. Which evolutions then occured in the various practices of travelling, undertaken for official or private purposes ? How are they symbolic of the great changes which have transformed the society and the African provincial territory, from the reign of Augustus to the times of St. Augustine ?