TitrePatrie d'origine et patries électives : les citoyennetés multiples dans le monde grec d'époque romaine
Auteur(s)Heller Anna, Pont Anne-Valérie (éd.)
Année de publication2012
CollectionScripta antiqua
Volume40
VilleBordeaux
Isbn978-2-35613-061-7
ÉditeurAusonius Éditions
Nb de pages406
Prix25€
Poids500
DisponibilitéÉpuisé
4ème de couvertureDans le monde grec d’époque hellénistique, la conception de la citoyenneté connaît des évolutions importantes en lien avec la recomposition des équilibres socio-politiques. À l’époque impériale, ce remodelage séculaire de la politeia se poursuit et se traduit notamment par une pratique qui, sans être totalement nouvelle, semble alors se développer : la possession de plusieurs citoyennetés locales.
Le colloque international qui s’est tenu à Tours en novembre 2009 visait à évaluer l’ampleur de ce phénomène et à en cerner les implications concrètes et symboliques, dans le cadre culturel et politique particulier de l’Orient romain, depuis la basse époque hellénistique jusqu’à la fin du Haut-Empire. Les variations que l’on observe, en Grèce, en Asie Mineure et sur les rives de la mer Noire, dans l’expression des citoyennetés multiples – certaines étant affichées comme autant de titres honorifiques, alors que d’autres sont vécues sans être explicitées – posent des problèmes méthodologiques. Elles invitent aussi à réfléchir aux divers facteurs susceptibles d’encourager le cumul de plusieurs citoyennetés locales – l’identité et la position sociale des individus concernés (commerçants, athlètes et artistes, sophistes, petits et grands notables), les traditions régionales et le rôle des koina –, ainsi qu’aux enjeux juridiques et politiques liés à l’exercice de la multi-citoyenneté.


During the Hellenistic period, social and political changes led to an evolution of the Greek concept of citizenship, which lost some of its exclusiveness. In the Imperial times, this long-term reshaping of the politeia continued and resulted in a practice which, although not entirely a new one, seems to develop : the possession of several local citizenships.
The international conference held at Tours in November 2009 aimed at evaluating the scale of this phenomenon and at examining its practical and symbolic consequences, in the cultural and political context of the Roman East, from the late Hellenistic period to the end of the Early Empire. In Greece, Asia Minor and the regions of the Black Sea, the variations in expressing multiple citizenship – sometimes duly recorded as an honorific title, sometimes kept under silence – raise methodological questions. They also suggest to consider the reasons for multiple citizenship – the identity and social position of the persons concerned (traders, athletes and artists, sophists, great and small notables), regional traditions and the role of the koina – as well as the legal and political issues at stake.