TitreCorps au supplice et violence de guerre dans l'Antiquité
Auteur(s)Allély Annie (éd.)
Année de publication2014
CollectionScripta antiqua
Volume67
VilleBordeaux
Isbn978-2-35613-114-0
ÉditeurAusonius Éditions
Notesouvrage publié avec le soutien financier de l'Université du Maine
Nb de pages225
Prix25 €
Poids400
DisponibilitéEn stock
4ème de couvertureDepuis quelques années le corps est devenu un thème majeur de la recherche historique et de nombreux travaux sont régulièrement publiés. Parmi les thèmes étudiés en relation avec le corps, il faut retenir celui de la violence et de la guerre. Dans le cadre de cet ouvrage, onze chercheuses et chercheurs se sont interrogés pour les mondes oriental, grec, romain et celtique, à partir des témoignages littéraires, iconographiques et archéologiques, sur les raisons et les justifications qui ont mené à des actes de violence sur le corps humain et ont essayé aussi d’en comprendre la signification. Trois thèmes ont été retenus. Le premier concerne le traitement du corps des ennemis morts ou des prisonniers vivants, le deuxième traite une mutilation particulière infligée à des personnages de haut rang, à savoir leur décapitation et l’amputation de leur main droite. Enfin, dans le troisième thème, sont analysées les violences de guerre collectives.


In recent years the human body has formed a major theme in historical research, and has been the subject of numerous scholarly publications. One essential aspect of such study is, the body as the object of violence and its role in war : in this book, eleven scholars explore this theme in connection with the civilisations of the East, of Greece, Rome and the Celtic World. Using evidence from literature, iconography and archeology, our authors explore the reasons behind – and the rationale offered for – acts of violence perpetrated against the human body. There are three main themes : the treatment of the bodies of dead enemies or living prisoners ; mutilation specific to eminent persons, namely decapitation and the cutting off of the right hand ; and violence against whole groups in war.