TitreEntre Afrique et Égypte : relations et échanges entre les espaces du sud de la Méditerranée à l'époque romaine
Auteur(s)Guédon Stéphanie (éd.)
Année de publication2012
CollectionScripta antiqua
Volume49
VilleBordeaux
Isbn9782356130778
Nb de pages326
Prix25 €
Poids600
DisponibilitéEn stock
4ème de couvertureL’Afrique du Nord et l’Égypte antiques dessinent des aires culturelles très différentes, dont l’histoire commune est faite de contacts. Ils connaissent déjà une longue histoire lorsque cet espace, étendu de l’Océan Atlantique à la Mer Rouge, est unifié pour la première fois par l’État romain, qui réduit le royaume de Cléopâtre en province avant de contrôler, au ier siècle p.C., l’ensemble de la rive méridionale de la Méditerranée. L’unification politique et administrative de l’Afrique à l’Égypte, sous surveillance de l’autorité romaine, crée des conditions nouvelles d’échanges qui sont le fait de la circulation d’hommes, de marchandises mais également d’idées. Ils participent à la constitution d’une certaine culture commune entre l’Afrique et l’Égypte, dont les traits sont perceptibles depuis une époque bien antérieure à la prise de contrôle par Rome, et dont les formes et les expressions évoluent au cours de la période romaine.


North Africa and antique Egypt draw very different cultural areas, where contacts have built pieces of a common history. The relations between North Africa and Egypt already have a long history when this space, vast from the Atlantic Ocean to the Red Sea, is unified for the first time by the Roman State, which reduces Cleopatra’s kingdom to Roman province. It controls henceforth, in the first century AD, all the southern shores of the Mediterranean sea. The political and administrative unification of Africa and Egypt, under surveillance of the Roman authority, creates new conditions of exchanges. These exchanges concern not only persons and goods, but also ideas. These links take an important part in the construction of some common culture between North Africa and Egypt ; if these features have been perceptible long before the takeover by Rome, their form and their expression evolve significantly during Roman times.