Table des matières


Ad fines Africae Romanae. Les mondes tribaux dans les provinces maurétaniennes

Introduction                                     : p. 9

ière PartieL’emprise du monde tribal sur un espace géographique contraignant

Chapitre i. Un milieu géographique qui favorise des communautés rurales agro-pastorales plus ou moins autarciques                    : p.  25    
L’espace tingitan                                 : p. 25    
La complexité de la Césarienne                             : p. 29        
La Césarienne occidentale                             : p. 30        
La Césarienne orientale                             : p. 33    
La diversité des genres de vie et les limites du nomadisme des tribus             : p. 36

Chapitre ii. Un espace difficile à maîtriser pour les Romains                 : p. 45    
Une urbanisation et une municipalisation limitées               : p.  45    
Les établissements militaires                             : p. 51        
La Tingitane                                 : p. 53        
La Césarienne                                 : p. 55

Chapitre iii. Des communautés extramunicipales difficiles à cerner             : p. 63    
Le flou des concepts structurels                             : p. 64    
Des communautés mouvantes                             : p. 70

Chapitre iv. Tableau des gentes à la fin du Haut-Empire                 : p. 81    
Les difficultés d’approche                             : p. 84    
Localisation des tribus                                 : p. 88        
La Tingitane                                 : p. 89        
La Césarienne                                 : p. 91  
 Typologie des tribus dans leurs rapports avec Rome                 : p. 97      
 L’évolution des gentes vers la ciuitas                         : p. 99        
Les gentes dans la mouvance des cités                     : p. 110      
 Des communautés marginales d’importance variable                 : p. 114

Chapitre v. Une révision du bilan des révoltes                      : p. 123    
Les répercussions locales de troubles à l’échelle de l’Empire                 : p. 125    
Les révoltes tribales du iie siècle                              : p. 132    
Les révoltes du iiie siècle                             : p. 135
Conclusion                                     : p. 149

iie Partie. Un cadre politique et culturel profondément modifié dans l’Antiquité tardive

Chapitre i. Mutations et permanences des structures tribales au cours du ive siècle     : p. 155    
La récupération de codes sociaux romains par les notables maures             : p. 157    
Une assise foncière intégrée dans le cadre provincial : les fundi             : p. 170    
L’impact des centres domaniaux sur la structuration des territoires tribaux         : p. 181    
Le rôle des élites tribales dans les districts militaires                 : p. 193

Chapitre ii. La guerre de Firmus (370-375)                         : p. 201    
Les faits                                     : p. 201    
Interprétation                                     : p. 206

Chapitre iii. Le christianisme dans les campagnes maurétaniennes au ive siècle         : p. 215    
Le problème des évêchés ruraux                             : p. 225    
Les données de la conférence de 411                         : p. 235    
Les évêchés ruraux de Césarienne                         : p. 239    
Les évêchés ruraux de Sitifienne                             : p. 249
Conclusion                                     : p. 263

iiie Partie. Le temps des royaumes maures (ve-fin viie siècle)

Chapitre i. Les structures provinciales à partir de l’époque vandale             : p. 271  
 Les Vandales et les Maurétanies                             : p. 271        
De 429 à 455 : le maintien des provinces romaines                 : p. 271        
La suzeraineté vandale sur les Maurétanies                     : p. 280        
Les données de la Notitia de 484                         : p. 290    
Les Byzantins et les Maurétanies                         : p. 314        
La fiction d’un cadre provincial inchangé                     : p. 314        
Les relations avec les chefs maures                         : p. 322

Chapitre ii. Essai de typologie des royaumes maures                     : p. 329    
Les Baquates et la région du Zerhoun                         : p. 331        
Le “mythe” de Kusayla et des Awraba à Volubilis                 : p. 331      
 Le maintien de la vie urbaine à Volubilis                     : p. 333        
Le mausolée du Gour                             : p. 336    
Le royaume des Vcutamani de Sitifienne                         : p. 338    
Le royaume maure du Hodna                             : p. 341    
Le royaume de Masuna dans l’Ouest oranais                     : p. 343      
 L’inscription d’Altaua                             : p. 343        
La diversité de la population                         : p. 349        
Une société métissée                             : p. 361    
Un royaume maure distinct en Césarienne orientale                 : p. 376

Chapitre iii. Les structures des royaumes                         : p. 391  
 L’encadrement des populations                             : p. 393    
Un monnayage maure                                  : p. 399    
La fin des royaumes maures                             : p. 413
Conclusion                                     : p. 425
Conclusion générale                                 : p. 427
Annexes                                         : p. 431
Bibliographie                                     : p. 473
Index des sources                                     : p. 505
Index gentium                                     : p. 527
Index hominum                                     : p. 531
Index des lieux                                     : p. 543