TitreL’oeuvre en mouvement. De l’Antiquité au XVIIIe siècle
Auteur(s)Morgan Dickson, Véronique Dominguez, Marie-Laurence Haack, Dominique Paris-Poulain, Philippe Sénéchal (dir.)
Année de publication2022
CollectionScripta Receptoria
Volume24
VilleBordeaux
Isbn9782356135254
ÉditeurAusonius Éditions
RésuméComment décrire et interpréter le mouvement ? Les 22 essais qui composent le présent ouvrage analysent cette notion dans un ensemble varié d’oeuvres littéraires, iconographiques et musicales, de l’Antiquité au XVIIIe siècle. Après une mise au point historique et philosophique du mouvement comme rythmos, il est étudié en tant que figure dans les textes, l’iconographie romane et gothique, et les objets du quotidien. Puis c’est la mobilité des oeuvres d’art, parfums, objets votifs, marionnettes, machinerie ou processions, qui est soumise à l’examen. Sont enfin analysés les gestes portés par la musique ou la danse, étrusque ou romane, réelle ou sculptée. Le mouvement apparaît ainsi comme l’une des modalités les plus accomplies de l’oeuvre d’art, qu’elle soit texte, tableau, sculpture, dispositif ou monument.
Nb de pages380
Prix25 €
DisponibilitéÀ paraître
4ème de couvertureComment décrire et interpréter le mouvement ? Les 22 essais qui composent le présent ouvrage analysent cette notion dans un ensemble varié d’oeuvres littéraires, iconographiques et musicales, de l’Antiquité au XVIIIe siècle. Après une mise au point historique et philosophique du mouvement comme rythmos, il est étudié en tant que figure dans les textes, l’iconographie romane et gothique, et les objets du quotidien. Puis c’est la mobilité des oeuvres d’art, parfums, objets votifs, marionnettes, machinerie ou processions, qui est soumise à l’examen. Sont enfin analysés les gestes portés par la musique ou la danse, étrusque ou romane, réelle ou sculptée. Le mouvement apparaît ainsi comme l’une des modalités les plus accomplies de l’oeuvre d’art, qu’elle soit texte, tableau, sculpture, dispositif ou monument.