TitreRestituer les couleurs/Reconstruction of Polychromy
Auteur(s)Maud Mulliez (éd.)
Année de publication2019
CollectionArchéovision
Volume8
VilleBordeaux
Isbn9782356133380
ÉditeurAusonius Éditions
Nb de pages231
Prix25€
Poids850
DisponibilitéEn stock
4ème de couvertureDepuis une vingtaine d’années, les progrès technologiques et l’attention portée aux couleurs perdues des œuvres et édifices anciens ont permis de proposer au public des reconstitutions en deux ou trois dimensions de leur polychromie d’origine. Si le passé reprend ainsi peu à peu ses couleurs, les résultats des recherches ainsi exposés ou publiés sont parfois surprenants en regard des canons esthétiques modernes. L’objectif de ce livre est de faire le point sur les différents procédés possibles, entre restauration, reconstitution et recréation. Sur quoi se fondent les expérimentations ? Quel type de protocole d’analyses a été mis en place pour traiter les vestiges de couleur encore présents sur les surfaces ? Quelle part est laissée à la libre interprétation ? Quels sont les problèmes et les avantages des outils numériques par rapport aux reconstitutions matérielles ? Comment concilier la nécessité de rendre les résultats accessibles à un large public et le maintien d’un haut niveau d’exigence scientifique ? Ces questions ont fait l’objet du colloque “Reconstruction of Polychromy // Restituer les Couleurs”, qui s’est tenu en 2017 dans le cadre des Rencontres Virtual Retrospect. Cet ouvrage rassemble le fruit des discussions qui y ont eu lieu, croisant des approches relevant tant de l’analyse physico-chimique, de l’archéologie, de l’histoire et de la sociologie, que des dispositifs numériques et matériels, des processus d’archéologie expérimentale ou des questions liées à la muséographie et à la médiation.

Over the past 20 years, the technological progress and the interest in the lost colours of ancient works of art and buildings have opened the way to offering the public the opportunity to discover 2 or 3 dimensional reconstitutions of their original polychromy. While history is gradually reappropriating the glorious colours of the past, the results of research that have emerged in the process sometimes present us with interesting surprises when compared to modern standards of beauty. The goal of this book is to assess the different potential procedures of restoration, reconstitution and recreation. What are the criteria for the experiments? What protocol analysis was set for processing the vestiges of surviving colours on surfaces? To what extend can we interpret freely? What are the advantages and disadvantages of digital tools for actual physical reconstitutions? How can we reconcile the need to make the work available to a broad audience and yet maintain a high level of scientific precision? These were the questions we looked at in the symposium “Reconstruction of Polychromy // Restituer les Couleurs” which formed part of the ‘Virtual Retrospect Encounters’ in 2017. This work brings together the results of the discussions that took place, exchanges about the relevant approaches to physico-chemical analysis, archaeology, history and sociology, as well as digital and physical aids, experimental archaeological processes, questions associated with museography and mediation.