TitreInfluence et réception du poète Martial, de sa mort à nos jours
Auteur(s)Étienne Wolff
Année de publication2022
CollectionScripta antiqua
Volume150
VilleBordeaux
Isbn9782356134370
ÉditeurAusonius Éditions
RésuméCe volume Influence et réception du poète Martial, de sa mort à nos jours contient les communications prononcées au colloque international qui s’est tenu, sous le même intitulé, à l’Université de Paris Nanterre les 24 et 25 octobre 2019. Elles émanent toutes de spécialistes reconnus du sujet et sont présentées ici selon un ordre chronologicothématique. Il s’agissait de s’intéresser à la réception et à l’influence de Martial en Occident, un auteur qui, à l’exception d’une petite éclipse au Moyen Âge, a été abondamment lu, imité, traduit, adapté, en latin et dans toutes les langues de l’Europe, et qui a symbolisé longtemps le genre épigrammatique lui-même.
Bien sûr on ne prétendait pas aborder de manière exhaustive tous les aspects d’un sujet si vaste. On voulait, plus modestement, par des approches croisées et plurielles (étude de la transmission manuscrite, histoire des éditions et traductions, intertextualité, influence littéraire, etc.), montrer l’importance du destin posthume de Martial. Les contributions, riches et variées, certaines synthétiques, d’autres plus ponctuelles, ont en tout cas balayé un large champ. Elles constituent une solide introduction à l’histoire de la réception de Martial qui faisait jusqu’ici défaut.
Nb de pages400
Prix25 €
DisponibilitéÀ paraître
4ème de couvertureCe volume Influence et réception du poète Martial, de sa mort à nos jours contient les communications prononcées au colloque international qui s’est tenu, sous le même intitulé, à l’Université de Paris Nanterre les 24 et 25 octobre 2019. Elles émanent toutes de spécialistes reconnus du sujet et sont présentées ici selon un ordre chronologicothématique. Il s’agissait de s’intéresser à la réception et à l’influence de Martial en Occident, un auteur qui, à l’exception d’une petite éclipse au Moyen Âge, a été abondamment lu, imité, traduit, adapté, en latin et dans toutes les langues de l’Europe, et qui a symbolisé longtemps le genre épigrammatique lui-même.
Bien sûr on ne prétendait pas aborder de manière exhaustive tous les aspects d’un sujet si vaste. On voulait, plus modestement, par des approches croisées et plurielles (étude de la transmission manuscrite, histoire des éditions et traductions, intertextualité, influence littéraire, etc.), montrer l’importance du destin posthume de Martial. Les contributions, riches et variées, certaines synthétiques, d’autres plus ponctuelles, ont en tout cas balayé un large champ. Elles constituent une solide introduction à l’histoire de la réception de Martial qui faisait jusqu’ici défaut.