Table des matières


Recherches sur les pratiques culturelles des Italiens à Délos aux IIe et Ier siècles a.C.

Avant-propos (p. 7-9)

Introduction (p. 11)
Les Italiens à Délos et dans le reste du monde grec : état de la question (p. 12)
Avant la thèse de Jean Hatzfeld : les évolutions de la fin du xixe et du début du xxe siècle (p. 12)
De premières études très dépendantes de sources littéraires partiales (p. 12)
Les conséquences des “grandes fouilles” et de la diversification         de la documentation (p. 13)
Les travaux de Jean Hatzfeld (1912) et de Hans O. Kompter (1913)         sur les Italiens à Délos (p. 15)
L’année 1919 : Les Trafiquants italiens dans l’Orient hellénique de Jean Hatzfeld (p. 16)
De 1919 à nos jours : des études majoritairement plus spécialisées (p. 18)
Un examen plus approfondi dans divers travaux relatifs à Délos (p. 18)
Le développement des études sur la présence italienne dans d’autres territoires (p. 19)
Présentation de l’approche adoptée (p. 21)
La “culture” : un concept applicable à l’Antiquité ? (p. 21)
Définitions (p. 21)
Un sens figuré entre connotation morale, instrumentalisation idéologique        et définition scientifique (p. 23)
Le concept de culture et les sources anciennes (p. 24)
Une histoire des pratiques culturelles (p. 26)
Une utilisation souple de concepts produits de leur temps (p. 26)
Une nécessaire prise en compte de la diversité des acteurs         et des situations dans le temps et l’espace (p. 29)
Cadres du sujet et présentation des sources (p. 31)
Délimitation du thème traité (p. 31)
Justification des limites géographiques et chronologiques retenues (p. 31)
Les “Italiens” : entre caractéristiques concrètes et représentations (p. 33)
Une documentation de nature épigraphique et archéologique (p. 39)
Réflexions sur l’absence de sources littéraires (p. 39)
Les sources épigraphiques (p. 40)
Les sources archéologiques (p. 42)
Synthèse et présentation des thèmes d’étude retenus (p. 43)

Première partie - Les lieux de résidence des Italiens (p. 47)

Chapitre 1 – Analyse critique de sept demeures attribuables à des Italiens (p. 51)
La Maison des sceaux (p. 51)
Plan et décoration de la maison (p. 52)
Brûle-parfum comportant une dédicace et relief avec scène de sacrifice à Artémis (p. 56)
Les deux bustes-portraits de marbre (p. 60)
Autres éléments de mobilier et objets (p. 69)
Les graffites (p. 70)
Les amphores (p. 76)
Céramique culinaire et vaisselle de table (p. 78)
Les empreintes de sceaux (p. 80)
La Maison I C du Quartier du Stade (p. 83)
Inscription honorifique (p. 83)
Peintures relatives aux Compitalia et représentations de togati (p. 84)
La Maison E de la Rue du Péribole (p. 88)
La Maison dite “de Philostrate d’Ascalon” (p. 92)
La Maison de l’Hermès (p. 93)
Dédicace, traces de peinture et autres caractéristiques (p. 93)
Le problème de l’occupation des espaces (p. 98)
La Maison de Fourni (p. 101)
La Maison B du Quartier de l’Inopos (p. 103)
Conclusions : des hypothèses reposant sur des faisceaux d’indices (p. 105)

Chapitre 2 – Facteurs explicatifs de cadres et de modes de vie essentiellement grecs (p. 109)
Facteurs juridiques : les Italiens et l’ἔνκτησις γῆς καὶ οἰκίας (p. 109)
Facteurs pratiques et financiers (p. 111)
Facteurs socio-culturels (p. 113)
Les cas de différenciation culturelle (p. 116)

Conclusion (p. 117)

Deuxième partie - Italiens, gymnase et concours (p. 119)

Chapitre 1 – Présentation de la documentation (p. 123)

Chapitre 2 – La place des Italiens dans les gymnases et les concours déliens :     analyse quantitative (p. 131)
Le degré de fréquentation du gymnase (p. 131)
Le degré de participation aux fêtes et aux concours (p. 140)

Chapitre 3 – Nature et enjeux de ces pratiques culturelles (p. 147)
Les activités des Italiens (p. 147)
Le gymnase : un lieu de sociabilité (p. 149)
Entre participation effective à des pratiques distinctives de la culture grecque,     manifestation d’une adhésion à l’hellénisme et rapports de pouvoir (p. 153)

Chapitre 4 – Un cas particulier : des ludi notamment inspirés des concours grecs (p. 161)
La nature des épreuves (p. 162)
Les prix octroyés aux vainqueurs (p. 168)

Conclusion (p. 171)

Troisième partie - Les pratiques religieuses des Italiens (p. 175)

Chapitre 1 – État de la question, sources et problèmes méthodologiques (p. 179)
Remarques historiographiques (p. 179)
Présentation des testimonia (p. 182)
Classifications et chronologie : apports et limites d’une analyse quantitative    de la documentation délienne (p. 233)
Remarques préliminaires : le degré de représentativité des attestations    de pratiques religieuses d’Italiens dans les inventaires (p. 233)
La place de chaque divinité dans les pratiques religieuses des Italiens     durant la période couverte par les inventaires (p. 234)
Les divinités honorées par les Italiens d’après les dédicaces et les autres inscriptions     déliennes figurant sur des offrandes (p. 241)
Le degré de participation des Italiens à la vie religieuse de l’île (p. 245)
Réflexions sur les langues et le contenu des inscriptions portées     par les offrandes d’Italiens citées dans les inventaires (p. 260)    

Chapitre 2 – Les Italiens dans la vie religieuse délienne :     pratiques et enjeux communautaires (p. 267)
L’entourage familial et clientélaire (p. 269)
Les pratiques exécutées dans un contexte domestique (p. 269)
Une dévotion particulière à Artémis Sôteira dans la Maison E         de la Rue du Péribole (p. 269)
Les occupants de la Maison de l’Hermès : entre célébration         de cultes en l’honneur d’Hermès et de Tychè et         probable participation aux fêtes des Compitalia (p. 270)
Des cultes en l’honneur des Lares des Carrefours, entre hellénisme et romanité :         le cas de la Maison I C du Quartier du Stade (p. 287)
Les autres cas de relations familiales ou clientélaires entre les acteurs     et/ou les bénéficiaires de pratiques religieuses (p. 298)
Des relations exprimées sous différentes formes (p. 299)
Les enjeux de ces pratiques religieuses (p. 303)
Les cas de participation commune aux activités religieuses d’associations (p. 313)
Les monuments honorifiques de nature familiale ou clientélaire     consacrés à une divinité (p. 318)
Le cas des pratiques funéraires (p. 332)
La question des communautés proprement cultuelles (p. 340)
Thérapeutes et βασταγεῖς (p. 341)
Autres fonctions cultuelles (p. 348)
Les autres formes de participation des Italiens à la vie de communautés cultuelles (p. 350)
Réflexions sur les enjeux religieux, sociaux et économiques de ces pratiques (p. 355)
Le cas des pompostoles, une forme d’associations circonstancielles (p. 359)
La communauté du gymnase (p. 368)
Les associations regroupant des individus rattachés à un même espace d’origine (p. 371)
Les Italici / Ἰταλικοί (p. 372)
Remarques sur l’association et ses magistri (p. 372)
Des pratiques religieuses entre intégration dans un milieu hellénique         et différenciation (p. 377)
Le cas des relations entre M. Minatius et les Poséidoniastes de Bérytos (p. 386)
Les associations professionnelles (p. 388)
Les consécrations des négociants en huile (p. 388)
La dédicace des négociants en vin (p. 395)
Italiens, associations circonstancielles et “assemblée composite” délienne (p. 397)
“Ceux qui travaillent à l’Agora tétragone” et “ceux qui naviguent” :     le cas de deux dédicaces à des divinités (p. 397)
Inscriptions de nature honorifique adressées à des divinités :     présentation de la documentation (p. 399)
Des dédicaces émanant d’associations circonstancielles ? (p. 402)
Les enjeux de ces dédicaces (p. 412)
Cités et détenteurs de pouvoirs politiques (p. 413)
Offrandes émanant de représentants de cités (p. 414)
Pratiques religieuses en l’honneur de détenteurs de pouvoirs politiques ou de cités (p. 417)
Le cas des offrandes réalisées par des Italiens au nom et dans l’intérêt     du Peuple des Athéniens et du Peuple des Romains (p. 418)
La dimension individuelle des pratiques religieuses (p. 421)
La nature des offrandes (p. 421)
Les raisons des pratiques religieuses (p. 423)
Le choix de la langue des inscriptions (p. 427)
Des pratiques homogènes ou diverses ? (p. 428)
Conclusion (p. 435)

Conclusion générale – Délos, exemple représentatif des pratiques culturelles     des Italiens dans la Grèce égéenne, ou cas particulier ?  (p. 437)
Des pratiques pour partie semblables à Délos et dans le reste de la Grèce égéenne (p. 437)
La Grèce égéenne : une échelle pertinente pour une mise en perspective (p. 437)
Une certaine capacité des Italiens à recourir de manière distincte     ou concomitante à des pratiques grecques et romaines (p. 439)
Des contextes et des formes d’intégration similaires à Délos     et dans le reste de la Grèce égéenne (p. 442)
Un cas particulier (p. 458)
Abondance et variété des sources épigraphiques et archéologiques disponibles (p. 458)
Pratiques culturelles et enjeux sociaux, économiques et politiques propres à Délos (p. 459)
Entre phénomènes d’intégration multiples au sein d’un territoire cosmopolite    et pratiques distinctives, dans le dernier tiers du iie et au début du ier siècle (p. 461)    

Annexe 1 – Les monuments funéraires des Italiens à Rhénée (p. 465-473)

Annexe 2 – Carte et plans de l’île de Délos (p. 475-484)

Bibliographie (p. 485-514)Tableaux, figures et stemma (p. 515-516)

Crédit photographique (p. 517-519)

Index des sources (p. 521-551)

Index des toponymes (p. 553-556), des principaux édifices déliens (p. 557-558), des magistrats romains (p. 559), des divinités (p. 561-563), des fêtes (p. 565-566)
[c]able des matières (p. 567-570)